Encourager la création d’un réseau de lieux de travail partagés pour développer le coworking et le télétravail sur le Grand Genève.

Les lieux de travail partagés (espaces de coworking, télécentres, fablab, etc.) s'imposent aujourd'hui comme une alternative avantageuse au bureau traditionnel et/ou au travail à domicile souvent contraignant (isolement, cohabitation avec la famille, etc.). Les usagers de ces lieux trouvent, à proximité de chez eux, une place de travail, des équipements partagés (salles de réunions, accès à haut débit, vidéoprojecteur, etc.), des services permanents ou occasionnels (animation, formation, secrétariat, accès à l’information, etc.) et un réseau de coopération économique. Plus de 2500 espaces existent aujourd’hui dans le monde et ce nombre double chaque année.

Afin d’analyser la pertinence de ces lieux dans le contexte territorial du Grand Genève, un 1er programme de coopération INTERREG France-Suisse, avec, entre autres partenaires, le Grand Genève, avait été initié à l’automne 2013. Cette étude a tout d’abord permis de démontrer la cohérence de ces lieux de travail partagés avec les axes prioritaires du projet du Grand Genève. En effet, ces nouveaux lieux de travail permettent de rapprocher les habitants de leurs lieux de travail et ainsi limiter les déplacements domicile-travail. D’autre part, ils constituent des lieux collaboratifs, vecteurs de réussite et d’innovation pour les entrepreneurs et les jeunes pousses des filières innovantes. Ils sont enfin des lieux ressources pour l’accès au très haut débit ou à la formation. Ils apportent ainsi des réponses pertinentes aux enjeux de mobilité et de transition énergétique, d’aménagement du territoire et de développement économique.


La Cordée, Lyon

Pour autant, à l’instar de ce que l’on observe sur la question de l’aménagement numérique et la couverture haut-débit des territoires, sans une politique publique volontariste, ces lieux n’émergeront que dans les zones les plus denses, écartant les zones plus périphériques et rurales du territoire. L’effet levier attendu, particulièrement sur la réduction des déplacements domicile-travail mais aussi sur les questions d’aménagement du territoire, serait relativement faible. C’est le 1er scénario décrit par cette étude, celui du « laisser-faire ».

A l’inverse, une politique volontariste qui permettrait l’émergence d’un réseau maillé de lieux de travail partagés sur l’ensemble des territoires de l’agglomération, y compris les plus éloignés du centre de Genève, aurait des impacts majeurs. C’est le 2nd scénario envisagé par cette étude, celui de « rupture ». Il prévoit la création de plus de 200 lieux à l’horizon 2025, couvrant l’ensemble du territoire et proposant près de 7000 places de travail, utilisées par environ 35 000 clients.

Le second volet du projet INTERREG France-Suisse a officiellement démarré le 21 septembre 2016.

Cette seconde étape, baptisée « GE-NetWork », toujours pilotée par Ocalia et Sofies, se veut très opérationnelle. Elle vise à mettre en œuvre le scénario volontariste issu du précédent projet dont l’objectif est de créer entre 150 et 200 lieux d’ici 2025 couvrant l’ensemble du territoire et proposant près de 7000 places de travail, utilisées par environ 35 000 clients.

Pour mémoire, un tel réseau maillé, premier du genre à l’échelle mondiale, permettrait de réduire de 6% les déplacements sur l’agglomération (soit près de 12 millions de déplacements annuels) tout en générant un nouveau marché économique, estimé à près de 35 millions d’euros de chiffre d’affaires annuel, pour les investisseurs et les gestionnaires de ces lieux. Ce réseau est aussi un formidable levier au service de la création d’activités et de la compétitivité des entreprises. Le caractère innovant et intégré de la démarche placerait de nouveau le Grand Genève dans une position pionnière et d’excellence, source d’inspiration pour toutes les autres métropoles européennes, voire mondiales.

Ce nouveau programme, engagé pour les 2 années à venir, recouvre un ensemble d’actions visant à :

  • Promouvoir et accompagner le développement de ces nouvelles formes de travail au sein des entreprises du Grand Genève
  • Promouvoir le territoire et accompagner la création de nouveaux lieux de travail partagés sur l’ensemble du territoire du Grand Genève
  • Faciliter les démarches partenariales associant opérateurs et collectivités territoriales, notamment dans les zones les moins denses où l’émergence de nouveaux lieux pourrait nécessiter un soutien public
  • Outiller l’intermédiation offre/demande à travers la création d’une plateforme dédiée au territoire du Grand Genève
  • Assurer la cohérence, la continuité et la pérennité de la démarche GE-NetWork à travers l’animation de l’écosystème.

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter Franck Burdeyron, Ocalia, 0033 4 74 46 38 00, f.burdeyron_ocalia.fr ou Luc Jaquet, Sofies, 0041 22 338 15 24, luc.jaquet_sofiesgroup.com

Évaluez

vos économies potentielles

Ce simulateur vous permet d’évaluer vos économies sur vos trajets en voiture si vous télétravaillez.

Vous économisez, chaque année :

CHF